Prix de l’électricité : comment se prémunir contre la hausse ?

hausse du prix de l'électricité

Elle arrive toujours au mauvais moment. Elle plombe l’ambiance. Mais impossible de l’esquiver. Et cette année, il paraît qu’elle sera plus terrible que jamais ! Vous avez deviné de qui – ou plutôt de quoi – il s’agit ? La facture d’électricité 😱. Alors qu’une nouvelle hausse de prix de l’électricité se profile, essayons d’y voir plus clair sur les raisons et surtout les solutions pour se prémunir contre la hausse !

Pourquoi les prix de l’électricité augmentent-ils ?

Vous vous demandez pourquoi votre facture augmente alors que le marché de l’électricité a été ouvert à la concurrence – et donc à la guerre des prix ? On vous explique tout !

1. Votre facture ne dépend pas que du prix de l’électricité

Ce n’est pas une impression : le coût de l’électricité a bien augmenté de manière continue depuis 20 ans. 

Décodons ensemble votre facture. Elle ne se limite pas à payer la quantité d’électricité que vous consommez. Elle couvre aussi l’accès à tout un service, un réseau, etc.

La facture d’électricité se décompose donc en 3 postes :

  • la fourniture d’électricité
  • son acheminement
  • et des taxes

Commençons par le plus simple : l'acheminement.
Vous imaginez bien que le réseau de distribution doit être entretenu (il en va de votre confort mais aussi de votre sécurité) et modernisé (notamment pour s’adapter aux énergies renouvelables par exemple). Et tout cela a un coût. Ce coût est le même pour tout le monde (et représente un peu moins du tiers de votre facture).
Tous les fournisseurs répercutent exactement les mêmes charges à leurs clients.

Viennent ensuite les taxes qui représentent un peu plus du tiers de votre facture. C’est beaucoup ? On n’en débattra pas ici car ce n’est pas avec un article que l’on réconciliera les pros et les antis fiscalité.
Le niveau et la finalité de ces taxes sont directement fixés par le gouvernement, les départements et les communes. Donc à nouveau, ce poste ne dépend pas du fournisseur que vous choisissez  ; les taxes sont les mêmes pour tous !

Enfin : la fourniture d'électricité qui comprend le coût de l'approvisionnement en électricité mais aussi les coûts commerciaux du fournisseur (pour vendre et gérer ses contrats).

C’est bien sur cet unique poste de votre facture que se livre la guerre des prix. Soit sur un tiers "seulement" de votre facture.

Ces premiers éléments expliquent déjà pourquoi vos factures énergie n’ont peut-être pas totalement fondu depuis l'ouverture à la concurrence. 

2. Les coûts d’approvisionnement en électricité augmentent

Des facteurs conjoncturels peuvent influencer le prix de l'électricité. C'est le cas, en ce moment alors que les coûts d'approvisionnement des fournisseurs augmentent. Et c'est ce qui a conduit la CRE à proposer en février une hausse de 5,9% du TRV.

TRV ? CRE ? Vous êtes perdus ? 

Pour mémo, depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, EDF n’est plus le seul fournisseur d’électricité en France. Il demeure toutefois le seul à commercialiser de l’électricité au TRV (tarif réglementé de vente).

Ce tarif est calculé par la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) comme le prévoit la loi – le gouvernement dispose alors de trois mois pour valider la proposition de tarif – et permet de conserver un tarif de référence reflétant les différents coûts du marché. Dont les coûts d'approvisionnement. 

Pourquoi cette hausse des coûts d'approvisionnement ? 

Les coûts d'approvisionnement découlent des prix sur le marché de gros et comme tous les prix, ils résultent d'un équilibre entre offre et demande qui, elles mêmes, dépendent de facteurs variés comme :

  • l’apparition/la disparition de capacités de production (la décision de certains pays européens de sortir du nucléaire a par exemple un impact sur les volumes qui seront disponibles)
  • la santé de l’économie (une période de croissance s’accompagne de plus forts besoins en électricité)
  • etc.

Comment se prémunir des hausses de prix de l’électricité ?

Voici quelques pistes pour se prémunir contre les hausses à venir.

L’énergie la moins chère est celle que l’on n’a pas consommée

Bon pour votre porte-monnaie mais aussi pour la planète : la meilleure solution sur le long terme est de limiter au maximum sa conso d'énergie. 

Sans revenir à l'âge de pierre pour autant. Bien au contraire d'ailleurs ! La technologie permet aujourd'hui de mieux contrôler ses consos. Par exemple avec un chauffage ou des ampoules connectés et donc programmables.

Au quotidien, appliquez les éco-gestes : ils sont nombreux et simples à adopter (couvrir une casserole peut diviser par 4 la conso d'énergie pour réchauffer un bon petit plat).

Lire aussi :

7 astuces pour faire des économies d’énergie

Avez-vous choisi le bon fournisseur ?

C’est LE moment pour ré-étudier le contrat qui vous lie à votre fournisseur d’électricité. Si vous avez déjà opté pour un fournisseur alternatif (appelé ainsi car ils représente une alternative au fournisseur historique EDF) qui propose une réduction par rapport au TRV, vous avez l’impression d’être à l’abri ?

Et pourtant… ce n'est pas forcément le cas. Si votre contrat porte sur un tarif indexé sur le TRV (c'est-à-dire par exemple : -5% sur le kWh HT de ce TRV), dès lors que ce tarif règlementé augmente, le prix de votre électricité augmentera aussi puisque votre offre est définie en fonction de ce tarif.

C'est pourquoi chez Sowee, on a fait le choix de vous garantir un prix HT sans augmentation pendant 3 ans*. C’est simple et efficace ! 

Et en plus, avec notre Station connectée, vous pilotez votre chauffage pour ne dépenser que ce qui est nécessaire (sans rogner sur votre confort bien sûr).

Alors, qu'attendez-vous ?

*Contrat élec' : le prix HT est fixé à la signature du contrat pour une durée de 3 ans ; seules les évolutions du tarif d’acheminement et des garanties de capacité seront répercutées à la hausse ou à la baisse. Offre de marché soumise à conditions.

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée