Connecté, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie

ere-connecteeAvant, on se connectait à internet, désormais, on vit connecté. Avant, on reprochait aux ados d’être connectés en continu à leur smartphone, désormais, on se fait la réflexion, tout bas, à nous-même.

La tendance du tout-connecté est un nouveau mode de vie qui se démocratise et se développe à vitesse grand V, sans se limiter à une tranche d’âge, un pays, un genre. Et elle n’a pas fini de nous changer…

 

Connecté un peu – avec l’internet illimité

Premier bouleversement dans l’ère connectée : la 3G, la 4G ou même la 5G. Depuis qu’il est illimité, l’internet est omniprésent dans notre quotidien. Omniprésent ET indispensable.

Côté pro, difficile, voire impossible de se passer d’une présence sur la toile. Site internet (a minima), pages officielles sur les réseaux sociaux, éventuelles vidéos YouTube… : les consommateurs sont online et les professionnels ont tout intérêt à l’être a`ussi.

Mais internet est aussi une activité extra-professionnelle à laquelle on dédierait 3 à 4 heures (en dehors de notre temps de travail donc).

 

Connecté beaucoup – avec les objets connectés

Montres intelligentes, détecteurs de fumée, appareils électroménagers, thermostat connecté… La saga des objets connectés a transformé des produits classiques en produits intelligents.

Selon les prévisions Gartner, on en comptera 21 milliards en 2020 sur terre. Dans la même catégorie, selon le cabinet suédois Berg Insight, l’Europe comptera, la même année, 45 millions de maisons connectées (dans les deux cas, quatre fois plus qu’en 2015).

À croire que les objets connectés, quelle que soit leur raison d’être (santé, bien-être, confort ou sécurité), ne vont cesser de se développer, de séduire et de s’immiscer dans nos vies. Et pas seulement chez les geeks ! Monsieur et Madame Tout-le-monde cultivent de plus en plus une appétence pour le côté pratique et utile de tels équipements.

 

Connecté passionnément – avec notre smartphone

C’est l’objet connecté n°1. D’abord, parce qu’il est généralement le point d’interaction clé avec les produits connectés, rarement autonomes. Infos, conseils, suivi, pilotage à distance, inventaire de notre environnement, priorités et besoins : il devient, à travers eux, une véritable télécommande personnalisée.

Au-delà de l’univers des objets connectés, le smartphone a aussi largement transformé notre comportement de consommation, nos réflexes d’usage et notre mode de vie. Tenant dans notre poche, il nous accompagne partout, ce qui le rend disponible en continu, dans la rue, au restaurant, dans le train, pour une recherche d’informations, un besoin de communication ou de divertissement. Si le comparer à un « prolongement de soi » paraissait exagéré il y a quelques années à peine, force est de constater que la réalité n’est plus si éloignée.

D’ailleurs, les Français passent plus de temps devant leur smartphone que devant leur télé. Plus révélateur encore, on commencerait la journée en regardant notre téléphone mobile et la finirions avec le même geste…

 

Connecté à la folie – par la connected-attitude

On vient d’évoquer le sujet. L’hyper-connectivité tient à des objets qui réinventent notre quotidien, mais elle découle surtout de notre comportement et de nos aspirations, considérablement modifiés à l’heure du tout-connecté.

Nous sommes plus impatients, plus volatiles, plus exigeants, toujours en mouvement. Un contexte propice à la quête permanente de services nous simplifiant la vie… ou nous permettant de contrôler mieux et facilement, chaque facette de notre routine, de nos objectifs, de notre bien-être, de nos plaisirs.

Si bien que le consommateur se change peu à peu en consomm’acteur. Il veut pouvoir (et il a désormais des moyens de le faire) : régler la température au degré près avant même d’être rentré chez lui, se sentir mieux au bureau en portant un bracelet anti-nausées, choisir judicieusement l’heure du running grâce à des alertes sur la qualité de l’air ou vérifier que les lumières sont éteintes à distance à n’importe quel moment de la journée et en quelques clics seulement.

Eurêka. Être le maître du jeu depuis un téléphone mobile n’a jamais autant été d’actualité.

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée